Devenir maman

Devenir maman m’a complètement changé. J’imaginais avoir un amour inconditionnel pour ce petit être que j’aurais. La seule chose que je ne savais pas c’était à quel point ma vie aller complètement basculer. Comment ma vision des choses allait être modifiée.

Quand je l’ai pris dans mes bras et posé sur mon ventre, j’étais complètement ému, mais je n’arrivais pas totalement à réaliser qu’il était enfin là et que ce petit bout était une partie de l’homme de ma vie et une partie de moi. Ça parait tellement incroyable !!

A partir du moment où il est sorti, nous avons passé beaucoup de temps collé l’un contre l’autre. Je ne voulais pas m’en séparer et je ressentais qu’il avait besoin de moi.

La maternité que j’ai choisi me permettait d’accoucher dans la position que je souhaitais. Finalement j’ai choisi une position plutôt traditionnelle, mais j’ai eu l’opportunité de l’attraper et de finaliser sa sortie hors de mon corps. Ce fut un moment magique ! J’ai eu, je pense, un accouchement idéal.

Très respectueux des mamans et des bébés. Très doux avec nous. Ils prônent l’allaitement maternel sans pour autant mettre la pression aux mamans qui ne le souhaitent pas. Le choix d’une maternité est finalement très important, surtout si on a des doléances en particulier.

Quand mon bébé est né. Nous sommes restés en salle d’accouchement collés l’un à l’autre pendant 4 heures. 4 heures, collé contre ma poitrine, sans qu’on me le prenne pour connaître son poids ou sa taille. Après chaque accouchement, chaque ressenti est différent. J’ai eu aussi la chance dans mon histoire que tout se déroule parfaitement et forcément ça joue beaucoup sur ce qui se passe par la suite.

Je sais que certaines mamans ne se sentent pas maman de suite et se pose beaucoup de questions sur les besoins, les pleurs… de son enfant. Je vais certainement en énerver, mais moi ça ne m’est jamais arrivé. Pas une seule fois, en tout cas dans les premiers mois de sa vie. En revanche aujourd’hui, il a 20 mois et c’est tout autre chose, mais j’en reparlerai dans un prochain poste.

En réalité, quand il est né, je me demandais qui, autre que moi, pouvait savoir ce dont il avait besoin. Comment l’auxiliaire de puériculture, la puéricultrice ou la sage femme pourrait savoir mieux que moi ? Pourquoi le connaîtrait t’il mieux que moi ??

Je ne me considère pas du tout comme une mère parfaite, mais j’ai juste envie de vous dire d’avoir confiance en vous et en vos sentiments. Ce n’est pas évident pour tout le monde j’en conviens et je sais que nous sommes toutes différentes. Mais chère jeune maman qui vient d’accoucher et qui se pose des millions de questions dans ta tête… Respire et aie confiance ! Tant que ton enfant ressent de l’amour, il ne peut qu’être heureux ! Je te l’assure !

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Alexandra

    Adorable madame. 🙂
    Quand bébé est né on est resté 2h en salle de réa. C’était tellement magique que j’ai pas vu le temps passer, je croyais qu’il ne s’était passé que 5 minutes. ^^

    • 2
      Jen-Cz

      Exactement pareil. C’est quand je suis arrivée dans la chambre et que l’on m’a dit que l’on m’avait gardé un plateau repas que j’ai réalisé le temps passé. C’est incroyable que le temps puisse s’arrêter ainsi ^^ mais comme tu dis, c’est MAGIQUE… Des bisous à vous 3 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *