Boomerang – Tatiana de Rosnay

Boomerang 

Mon avis :

Antoine a une vie plutôt morose et triste.

Des enfants en pleine adolescence, son couple qui bat de l’aile, son métier d’architecte qui commence à l’ennuyer … tout lui pèse. Il arrive à un moment de sa vie où des doutes et des questions le submergent.

Alors que sa sœur était sur le point de lui avouer un secret de famille sur leur mère, morte 35 ans auparavant, c’est l’accident de voiture.

Il pense à sa sœur bien sur, mais que voulait-elle lui dire? Qu’est-ce qui lui pesait temps ?

En connaissant la vérité cela lui permettrait peut-être de se reconstruire et repartir sur de bonnes bases.

Angèle, l’embaumeuse sexy et indépendante, qu’il rencontrera, en allant voir sa sœur à l’hôpital, va l’aider à trouver la vérité sur ce secret de famille et va lui redonner l’espoir de reconstruire quelque chose de positif dans sa vie.

Dans ce roman on y croise tous les sentiments : l’amour, la passion, la peur, la tristesse … Le réalisme de cette histoire rend ce récit plus accrocheur.

Tatiana de Rosnay, traite de sujets d’actualité comme le divorce, les problèmes de famille et les non-dits, et en crée une histoire émouvante.

Chaque personnage est finalement attachant et le portrait d’Antoine qui est décrit est touchant. La plus part du temps, il est vrai que l’on décrit le malheur et la remise en question d’un point de vue féminin dans les livres et il était intéressant de le voir de l’autre côté. Le seul regret que j’ai pu avoir finalement, c’est que ce livre ait été écrit par une femme.

Est-ce que des hommes si « humains » existent vraiment ou ne sont-ils peints que dans l’imagination de l’auteure ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Muriel

    Bonjour,

    J’ai lu moi aussi ce livre, et je suis assez d’accord avec votre point de vue. J’ai moi aussi beaucoup aimé ce livre pour le côté réaliste de l’histoire. Il me semble que dans toutes les familles il y a des non-dit et cela est bien dommage. Le passage avec sa fille Pauline, lorsqu’elle est confronté à la mort de sa meilleure amie est aussi très touchant. L’auteure arrive à parler d’un sujet relativement tabou avec beaucoup de tendresse.

    Du même auteure, le livre « Elle s’appelait Sarah » qui relate des faits durant la deuxième guerre mondiale, est un livre bouleversant. Peut-être en parlerez-vous dans un prochain point de vue ?

    • 2
      Jen-Cz

      Bonjour Muriel,

      Pour vous répondre, j’ai également lu « Elle s’appelait Sarah », et je compte bien entendu en parler dans un des prochains avis. J’aime beaucoup sa manière de décrire les choses parfois si simple, elle donne l’impression d’être proche de nous et de nous connaître.

      En ce qui concerne « Elle s’appelait Sarah », je n’en dis pas trop, je vous laisserai découvrir mon point de vue plus tard et partager le votre avec nous.

      Merci d’avoir partagé votre avis …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *