Comme ton ombre – Elizabeth Haynes

elizabeth-haynesRésumé

2003. Cathy, jeune femme extravertie, ne pense qu’à sortir et collectionner les amants. Lorsqu’elle rencontre le séduisant Lee, elle pense avoir trouvé l’homme parfait. Il est beau, intelligent, attentionné… Pourtant, Cathy ne parvient pas à être parfaitement sereine avec lui. Et lorsqu’elle parle de ses doutes à ses amies, toutes sous le charme, elle ne trouve aucun réconfort. 2007. Cathy a 28 ans mais en paraît 40. Paranoïaque, elle souffre de troubles obsessionnels compulsifs et refuse toute relation sociale, ne sortant plus que pour travailler. Toutefois, l’arrivée d’un nouveau voisin, avec qui elle lie connaissance, va l’amener à affronter ses angoisses ; c’est alors que l’ombre de Lee réapparaît dans sa vie…

Mon point de vue
J’avais terriblement envie de lire un thriller. Arrivée dans une énorme librairie au milieu des ces milliers de livres, lequel choisir ?
comme-ton-ombre - Elizabeth HaynesIl y en a un qui a attirait mon attention; la couverture m’a interpellé. Rien qu’a cette image de porte avec 3 verrous on comprend tout de suite que ce livre est un thriller. La deuxième chose qui a attiré mon attention, c’est le macaron « Prix des lecteurs 2012″… Et là, je me suis laissée convaincre en espérant ne pas être déçu.

 

coup de coeur littéraireElizabeth Haynes signe ici son premier roman et je je ne vais pas faire de suspense plus longtemps, je suis complètement sous le charme de son écriture et de sa manière à tourner le récit qui prend vraiment en haleine jusqu’à la dernière page. Un roman comme je les aime et qui a été un véritable coup de cœur.

 

Le livre commence par une retranscription d’un procès. On comprends assez rapidement que le début du livre commence par la fin de l’histoire. Le récit est fait de plusieurs introspections, qui nous ramènent dans le passé de Cathy, où elle raconte petit à petit sa rencontre avec Lee, la relation qu’ils entretiennent, les mystères qui planent sur sa vie (celle de Lee) et les sentiments qui commencent à naître entre eux.

 

Une relation passionnelle qui dérape un peu trop et Cathy se sent alors de plus en plus contrôlé. L’homme mystérieux qu’elle désirait tant commence à lui faire peur et soudain la raison prend le dessus. Qui est-il ? Pourquoi tout ces secrets ? Ce qu’il lui dit, ce qu’il lui fait, commence véritablement à l’étouffer et à la terroriser. Elle décide alors d’en parler à ses amis qui sous le charme complet de cet homme, n’écoute même plus ce qu’elle raconte et trouve sans cesse des excuses à Lee.

 

Une manipulation extrêmement bien dépeinte par l’auteure et complètement fascinante. Comment arrive t-il à l’éloigner de ses amis les plus proches et faire croire que c’est elle qui à un problème. Comment ne pas ressentir de l’injustice face à ça ? Elle en devient presque folle.

 

Il la traite de pute. La rabaisse. L’humilie.

 

L’écriture d’Elizabeth Haynes est simple mais sensationnelle. Combien d’homme n’ont pas confiance en eux et pour cela rabaisse sans cesse celle qu’ils aiment (je rajouterai « pas » ? Pour avoir se sentiment de supériorité et de contrôle. On comprend parfaitement le caractère et l’état d’esprit des personnages principaux.

 

Lee interdit à Cathy de s’habillait avec cette robe rouge qu’elle portait quand il l’a rencontré et qui lui va si bien. Il l’a éloigner de ses amies et à minutieusement utiliser le harcèlement psychologique pour lui ôter toute confiance en elle.

 

Face à ces doutes et au rejet de ses amis, Cathy devient paranoïaque, elle développe une anxiété et un stress qui vont s’empirer au fur et à mesure de son histoire avec Lee. Il contrôle tout, jusqu’au kilomètre quotidien de sa voiture pour s’assurer qu’elle n’ait pas pris un chemin inhabituel.

Je ne développerai pas toute l’histoire bien évidemment, mais encore une fois, l’auteure nous montre ces talents pour narrer des histoires. On remonte dans le passé ou Cathy nous révèle des scènes terribles d’humiliation et même de viol.

 

Quand elle réussit enfin à s’échapper de ses griffes, Cathy souffre de gros problèmes d’anxiété et de stress. Elle est complètement détruite psychologiquement.

 

Dans son travaille de tous les jours qu’elle a gardé pour essayer de retrouver un semblant de « vie normale », Cathy parvient à douter de tout comme lorsqu’elle était avec Lee. Peut-être devient-elle trop folle…
C’est alors qu’elle a développé des TOC ou comme elle, les appels, des rituels pour combattre l’anxiété :
  • inspecter la porte d’entrée
  • vérifier les fenêtres et les rideaux
  • éviter les lieux bondés
  • la police
  • la couleur rouge
  • faire les courses certains jours, manger et boire du thé à heure fixe
Quand son nouveau voisin vient emménager dans l’immeuble, elle n’est pas très rassuré. Elle n’aime plus l’imprévu;
Il n’a pas d’heure fixe pour aller travailler, il rentre un peu n’importe quand. Et s’il venait à perturber ces rituels comment le vivrait-elle ? C’est d’un très mauvais œil qu’elle perçoit la venue de ce nouveau locataire dans l’immeuble.

 

Pourtant assez rapidement on comprend que ce voisin va prendre de plus en plus de place dans cette histoire et qu’il va être une part importante dans sa guérison et dans sa vie. Mais comment ?

 

Je n’en dis pas plus, je pense que j’en ai même trop dit, mais c’est l’effet que me fait ce livre.
J’ai envie d’en parler au plus de monde possible pour qu’il comprenne à quel point j’ai eu un véritable coup de cœur !

 

L’avis des autres
« Décrivant de manière très minutieuse tous les rouages du harcèlement et ses conséquences, Elizabeth Haynes […] signe un premier roman très abouti. » Elle.
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *