Accident de la route (2ème partie)

Pour ceux qui n’auraient pas suivi la 1ère partie de mon accident de la route, c’est par ici

Donc après avoir eu mon premier accident de ma vie en tant que conductrice et suite à de nombreuses séquelles psychiques, j’ai dû malheureusement reprendre la route. Comme dit précédemment, depuis cet incident, j’ai une panique totale quand je vois un fort ralentissement et que je fais partie des derniers véhicules. Mais comment faire ? Trop de contraintes pour les autres moyens de transport et puis pour payer encore plus cher, non merci ! (moi chiante ?)

Bref, tout ça pour dire, que de toute manière pour me déplacer, il me faut une voiture, et s’il celle-ci pouvait être en bon état de marche, cela me rassurerait.

Nous avions donc rendez-vous mon ami et moi dans un garage non loin de chez nous pour emmener la voiture se faire expertiser.
Et en y allant, un nouvel accident (SIIIiiiii).

Mais cette fois-ci, ce fut avec MA voiture (la voiture que je venais d’acheter il y à peine 2 mois).
Je suivais donc mon ami pour emmener la 1ère voiture se faire expertiser.
A un moment donné, il décide de tourner dans un parking. Mais ce parking est sur la gauche, il faut donc traverser une route à contre sens.
J’étais donc derrière pour faire de même. En arrêt depuis quelques secondes. Le clignotant allumé, j’attends, j’attends… quand soudain, plus de voiture (lui déjà de l’autre côté, il m’attend), je décide de manœuvrer pour tourner dans ce parking. Et là, derrière moi, un camion (pas un poids lourd, mais un gros camion style 20m3 rempli de marchandise (donc très lourd), fait une légère embardé sur la gauche – empiétant sur la file en sens inverse, et par conséquent me percute de plein fouet sur le côté latéral et arrière du véhicule. Je fais un demi-tour sur la route (me retrouvant sur la file en sens inverse, du bon côté du sens de circulation). Les airbags latéraux se déclenchent et me sauve la vie, vu la force ultra violente du choc. Ma voiture est était orange, je pense donc qu’il était impossible de ne pas la voir. Le contrôle technique datait de moins de 2 mois ce qui me pousse à affirmer que mes clignotants fonctionnaient très bien. Mais que s’est-il passé ?

Le chauffeur en descendant de son camion, s’est tout de suite excusé, et nous a dit ne pas avoir vu le clignotant. Et en même temps, le camion, n’a absolument pas ralentit, et en arrêt sur une seule et même file allant dans la même direction, je me demande ce qu’il voulait faire ? Me doubler ?

Je pense sincèrement (mais ça reste à prouver), que le conducteur était en train d’envoyer des sms en conduisant et qu’il ne m’a vu qu’au dernier moment, pris de panique il donne un léger coup de volant sur la gauche ce qui l’amène à me percuter de plein fouet.

Impossible de bouger le véhicule. L’essieu arrière (pour les dames, c’est la grande barre qui tient les roues du véhicule – voir photo) était complètement tordue, cassant les jantes, et tordant les pneus.

Essieu de voiture

On a appelé une remorque, qui est venu chercher ma voiture et j’ai rempli le constat, avec le conducteur du camion.

En état de choc, j’ai complètement oublié d’indiquer que mon ami avait assisté à l’accident (1ère erreur).

Sur le dessin, j’ai indiqué que je tournais et que le véhicule arrière était sur la même file que moi (2ème erreur).

Sur que mon constat est bon (2 en une semaine, je suis une habituée maintenant), je l’envoie à mon assurance et attend l’annonce des résultats heuu des responsabilités pardon.

Quelle ne fut pas ma surprise quand l’assurance **** (je donnerai son nom quand tout sera régler) m’appelle pour me dire qu’au vu de ma responsabilité (100%), ils … Heu à vrai dire je ne sais pas la suite, tant cette première phrase m’a fait halluciner, choquer, heurter, scandaliser… Je lui ai demandé pourquoi j’étais en tords alors que le véhicule B se trouvait derrière moi. Comment pouvais-je être en tort ? Alors que j’avais mis mon clignotant.

COMMENT , COMMENT… ?????!!!
QUOI ?!!!!!
NON MAIS JE RÊVE !!!!!!!!

Là j’avoue que j’ai ressentie une injustice si forte que je me suis un peu emballée, mais jamais je n’ai manqué de respect à mon interlocutrice ce qui en revanche, ne fut pas son cas.

Elle me dit qu’au vu du dessin je lui ai coupé la route °_0
Heu c’est moi qui ai fait le dessin, je ne me rappelle pas avoir dessiné ça ? En plus je vous ai dit qu’il n’y avait qu’une file dans le même sens de direction, la seconde était en sens inverse. J’étais devant lui. J’ai mis mon clignotant.

Au vu du choc sur votre véhicule, vous êtes en tords !
Excusez-moi ? C’est vous qui avez eu l’accident ? Vous avez vu ma voiture ? Avez-vous eu des photos ? Est-ce qu’un expert est passé ??!!!!!!!!!!!!

Écoutez ! Que vous le vouliez ou non, c’est comme ça et pas autrement !

QUOI !???????? Non mais je rêve !!! Je vous le dis de suite, il est HORS DE QUESTION, que j’endosse la responsabilité !

Je suis en train de me rendre compte que je vais prendre un malus, que l’on ne me remboursera pas ma voiture, que j’ai un prêt tout récent que je vais devoir rembourser pendant 2 ans, alors que je ne suis pas en tort et que l’assurance est d’une mauvaise foi à tout péter. Ils sont blinder d’argent, mais ne vous étonnez pas, sur ce point, quand on pense à leur manière de faire, ce n’est absolument pas étonnant.

De là, elle me conseille de faire un constat annulaire avec la partie adverse et une déclaration complémentaire d’accident. Elle me surligne souligne également qu’il y a très peu de chance pour que la partie adverse accepte. Comment faire pour me décourager ? Ce qu’elle ne sait pas, c’est que quand je subis une injustice, ça me révolte tellement, que je suis prête à tout pour faire éclater la vérité et rétablir le bon ordre !

Je demande donc à ce que l’on me communique un numéro de téléphone ou je pourrais joindre cette personne. Son numéro est faux, je demande donc le nom de la société pour laquelle il travaille – il ne l’a pas mis sur le constat, et elle me dit qu’elle n’a pas le droit de le communiquer.

Comment puis-je contacter quelqu’un sans avoir aucune informations ???

Réponse : Je me débrouille (si ça c’est pas de la mauvaise volonté)

Ok, puisque c’est comme ça, je vais me débrouiller toute seule.
A ce moment-là, je n’étais plus maître de moi-même. Je suis devenue complètement hystérique. J’ai très mal vécu cette injustice et ce manque total de volonté de la part de MON assurance. Il me semblait qu’au contraire il me soutiendrait un minimum.

Que nenni !

Une haine m’a envahie et je me suis juré de me battre jusqu’au bout !!!!!

Je suis allée sur les lieux du crime de l’accident, j’ai pris des photos pour montrer les sens de circulation, l’entrée du parking, et j’ai même fait une reconstitution de la manœuvre que j’ai effectué (ah on peut aller très loin pour avoir justice !). Ensuite, je suis allée chez le concessionnaire qui stockait mon véhicule accidenté. J’ai pris des photos du choc et je suis allée voir mon avocat pour monter un dossier.

voiture-accidenté

2ème étape pour mettre toutes les chances de mon côté, j’ai retrouvé l’adresse de l’adversaire (enfin du gars qui m’ait rentré dedans). On l’a retrouvé après 1h de recherche (on a également cru à une mauvaise adresse)… je vous passe tous les détails de cette recherche qui n’ont fait que nous mettre une pression et un énervement supplémentaire.

Quand on l’a retrouvé, j’avais les jambes en coton tellement cette histoire me prenait aux tripes. Je me demandais comment j’allais réagir s’il refusait de faire un autre constat. Ça me touchait tellement que je savais que j’étais très près de l’éclatement nerveux (de l’hystérie quoi).

On a expliqué au gars notre situation. Que l’assurance refusait de me payer, que j’étais dans la merde, que je ne pouvais pas me payer un autre véhicule. Que comme il était en tort, je ne pouvais pas accepter cette situation. Et à mon plus grand bonheur, il a accepté de refaire un constat avec nous dans lequel il s’implique à 100%.

Rebelote (j’abrège un peu l’histoire pour ne pas perdre trop de lecteurs en route), j’ai envoyé mon nouveau constat, avec une jolie lettre leur demandant de rétablir le plus rapidement possible les torts à chacune des parties.

Malgré tout ça, j’ai toujours ce petit truc qui fait que je n’ai toujours pas confiance. J’ai l’impression qu’ils vont trouver autre chose pour ne pas me rembourser.

Aujourd’hui je n’ai toujours pas le retour de l’assurance. Mais une chose est sûre :

JE ME BATTRAIS JUSQU’AU BOUT !!!

Ce qui est effarant, c’est qu’il connaissait mon désaccord pour les résultats des responsabilités et qu’ils n’ont même pas prit la peine d’envoyer un expert voir mon véhicule. Exceptionnel cette assurance ! Une assurance pour laquelle je me ferais une joie de faire de la publicité gratuite quand tout sera régler !!

Ce qu’il faut savoir c’est qu’aujourd’hui les assurances ont trouvés un accord entre elles, pour que responsable ou non, chacune des assurances s’occupe d’indemniser son assuré. Donc forcément pour mon cas, ma voiture étant un nouvel achat (2mois de cotisations), étant HS, je leur coûte cher ! Si ça, ce n’est pas du VOL !!!!!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Estellecalim

    Ma pauvre ! Je suis impatiente de connaitre ton assureur pour ne pas y aller :S
    Et cela ne m’inspire qu’une chose : il vaut mieux prendre une assurance à minima vue ce qu’ils nous remboursent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *